La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Nos actions de coaching individuel

 


Les activités → Coaching individuel


 

L'AKSÉ propose à ses adhérent.e.s un accompagnement en partenariat avec l'association MY COACH. Le coût de la séance de coaching est de 10 euros dont 5 euros sont pris en charge par L'AKSÉ. La séance revient donc à 5 euros pour les adhérents de L'AKSÉ. Les séances de coaching individuel sont assurées par des coachs professionnels certifiés et supervisés.

 

Coaching à l'hôpital Pitié Salpêtrière tous les mercredis

De 14h à 18h sur rendez-vous (hors vacances scolaires)

Au 47/83, boulevard de l'Hôpital, Paris 13ème, au sein de la Maison des Usagers et des Associations (MUA).

Métro : ligne 5 (Saint-Marcel), ligne 6 (Chevaleret) - RER : Ligne C (Gare d'Austerlitz)

 

Possibilité de coaching à distance par téléphone

  

Les particularités du coaching :

Le coaching a pour but de créer un espace protégé au sein duquel, par des séances de coaching individuel,  les personnes sont aidées à prendre de la distance par rapport à elles-mêmes et à leurs situations. Le coach accompagne la personne afin qu'elle puisse réfléchir et élaborer des solutions soit sur ce qui lui pose problème, soit sur ce qu’elle veut développer, mettre en œuvre ou décider. Les sujets traités sont divers et peuvent s'orienter vers un travail sur la confiance en soi, la communication interpersonnelle, l'organisation de son temps et la gestion du stress ou porter sur des problématiques comme le retour au travail, la clarification d'objectifs, etc.

Le coaching se différencie de la pratique du conseil ou du consulting en ce sens qu'il est un processus collaboratif au cours duquel le coach et le coaché recherchent ensemble des solutions dans une relation contractualisée et sécurisée. Il est centré sur « l'ici et maintenant » et vise à conduire à l'autonomie du coaché.  

  

Un entretien de coaching se déploie à travers quatre composantes :

- l’écoute "active" du coach et dont dépendra 50 à 90 % de la qualité de l’action du coaching selon les situations et les problématiques abordées ;

 - des apports (concepts, techniques, pratiques, propositions d’actions, diagnostic sur la situation vécue par la personne) ;

 - des interventions qui sont autant de permissions, protections et confrontations bienveillantes de nature à faire prendre conscience à la personne accompagnée de certaines données la concernant : ses "représentations du monde", ses comportements dans telle ou telle situation, ses schémas de pensée, son mode de relation à autrui, ses modes de fonctionnement ;

 - le modeling : les comportements du coach durant l’entretien peuvent servir d’exemples pour la personne accompagnée.

 

 

Le code de déontologie :

 

Il est l'expression d'une réflexion éthique. Il vise à formuler des points de repère pour l’accompagnement collectif et individuel, compte tenu des spécificités du coaching et du développement personnel.

 

I - Les devoirs du coach 
 
Le coach a suivi une formation professionnelle initiale théorique et pratique de haut niveau apte à créer une compétence d’exercice du métier de coach. De façon plus générale, il est engagé dans un cheminement d’évolution personnelle et s’engage à actualiser régulièrement ses compétences. Il devra être en mesure de fournir des informations claires sur la nature de ses formations ainsi que sur les qualifications qu’il a obtenues au terme de celles-ci.

 

La confidentialité :

Le coach s'astreint au secret professionnel. Il prend toutes les précautions pour maintenir l’anonymat des personnes qui le consultent et, en particulier, ne communique aucune information à un tiers sur une personne sans son accord exprès. Cette règle de confidentialité est essentielle pour l’établissement d’une relation de confiance sans laquelle le processus de coaching ne peut ni commencer, ni perdurer.

 

Une supervision régulière :

Le coach dispose d’un lieu de supervision régulier où il peut faire le point sur ses pratiques et continuer à progresser dans celle-ci en vue de fournir les services de la meilleure qualité possible à ses clients. 

 

Le respect des personnes :
Il est tenu d’adopter le recul nécessaire à son engagement professionnel et d’adapter son intervention dans le respect des étapes de l'accompagnement du coaché.

 

Obligation de moyens :

Le coach proposera tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande et des besoins de la personne, le développement personnel approprié, y compris celui d’avoir recours si besoin à un confrère.

 

Refus de prise en charge :
Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l'organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères. 

 

II - Les devoirs du coach vis à vis du coaché

 

Lieu du Coaching :
A déterminer ensemble avec la personne coachée.

 

Responsabilité des décisions :

Le coaching est une technique de développement personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

 

Protection de la personne :

Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.
 
 
III - Les devoirs du coach, le cas échéant, vis à vis de l'organisation
 
Protection des organisations :
Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l'organisation pour laquelle il intervient.

 

Demande et restitution :

Toute demande de coaching, lorsqu'il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l'une formulée par l'organisation et l'autre par l'intéressé lui-même. Le coach ne peut rendre compte de son action que dans les limites établies avec le coaché.

 © 2014. L'ART KOACHING SANTÉ (L’AKSÉ). Tous droits réservés

  Association à but non lucratif Loi 1901 - Numéro RNA : W751226352 - N° SIRET : 807 775 127 00010

 Siège : L’AKSÉ - 10 rue François Millet, 75016 PARIS - Courriel : contact@lakse.org - Site Web : www.lakse.org